Recherche

Mon compte

Coup de coeur

Calendrier

« janvier 2020 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Rencontre littéraire avec Jeanne Benameur jeudi 6 octobre 2016

06/10/2016 - 20:00
Reçue par l'écrivain Gérard Noiret, Jeanne Benameur est venue rencontrer le public de la bibliothèque jeudi 6 octobre. Une soixantaine de personnes était présente pour écouter cet auteur de plus d'une trentaine d'ouvrages, qui touchent à plusieurs domaines de l'expérience littéraire : romans publiés dans des éditions jeunesse et adultes, poésie, théâtre.

Jeanne Benameur a évoqué son attirance depuis toujours pour le monde silencieux de l'écriture, son goût pour la poésie, qui affleure dans chacun de ses textes, et son souci de trouver les mots justes.

Au cours de la soirée, plusieurs de ses livres ont été abordés ; Patrick Fourets et Martine Gouaux, (auteurs de l'entretien avec Jeanne Benameur publié dans la revue incertain regard en mai dernier), l'ont notamment interrogée sur Le Ramadan de la parole et Otages intimes, qui abordent pour le premier le désir de liberté, de dignité et d'accès à la connaissance à travers le monologue de trois jeunes filles, et pour le second l'importance des racines par le biais d'un ancien otage de retour dans le village de son enfance.

Gérard Noiret est ensuite revenu sur Les Demeurées, paru en 1999, qui a marqué nombre de lecteurs. Dans ce court roman, une institutrice va amener une enfant à la lecture et l'écriture. Jeanne Benameur s'intéresse ici à la question du langage, et à l'importance des mots, qui peuvent déclencher des émotions et des forces insoupçonnées, et changer des vies.

Les notions de langage et d'apprentissage sont des thèmes forts qui imprègnent l'ensemble des livres de Jeanne Benameur, laquelle a été professeur avant de quitter l'enseignement pour se consacrer exclusivement à son travail d'écrivain. A son sens, les livres ne doivent pas apporter de réponses toutes faites, mais inviter le lecteur à développer sa propre réflexion, et la fiction est un outil qui permet à la pensée de s'articuler.

Elle a par ailleurs salué le travail de ses éditeurs : Thierry Magnier pour la littérature jeunesse, Françoise Nyssen (Actes Sud) pour la littérature générale et Bruno Doucey pour la poésie. Elle demeure fidèle à ces passionnés qui dédient leur vie à faire partager l'écriture d'un auteur à des lecteurs.
Pour clore la soirée, Jeanne Benameur a répondu aux nombreuses questions du public et s'est prêtée à la séance de dédicaces.

 

 

SHARE